Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Actualités météo

 
 

Alerte info :  aucune alerte en cours dans la  région.

 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités météo
La tendance météo

previ.jpgUn week end pascal plutôt frais :C'est un temps qui ne sera pas vraiment aux tisons mais tout de même assez frais pour ce dimanche de Pâques. Si la journée de samedi sera la plus douce et la plus belle de ces 3 jours, dimanche on attend le passage d'une perturbation. Les maximales ne dépasseront plus les 10° en plaine et la neige est attendue en moyenne montagne. Lundi, nuages et soleil au programme avec un mercure en hausse. Une nouvelle dégradation interviendra avant le soir. Les jours suivants s'annoncent encore assez perturbés avec de fréquentes précipitations; sous forme de neige dès 1500 à 1800 m. Une bonne nouvelle pour la fin de saison dans les hautes stations.

Voir la suite Lire la suite

Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Pratique

previ.jpgLes premières neiges ont fait leur apparition dès cette fin novembre sur tous nos reliefs à relative basse altitude. Ce fut déjà pour beaucoup l'occasion de parer leurs véhicule de pneus hiver. Mais encore faut-il adopter même avec cet équipement de bons réflexes de conduite.

reportage.jpg

Reportages photos

photoneige.jpg

 Nos reportages photos et randos

sur Photorandos.fr

Twitter

Actualités météo
rss Ces nouvelles sont disponibles au format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://www.meteoalpes.com/data/fr-news.xml


Vigilance orange dès cet après-midi
img/photonews/2016/divers/vigi11072016.jpgMétéo France dans son bulletin de 6 h ce matin a placé 9 des 11 départements de notre région Auvergne – Rhône Alpes en vigilance orange pour de violents orages , à savoir : Haute-Loire (43), Loire (42), Rhône (69), Ain (01), Haute-Savoie (74), Savoie (73), Isère (38), Drôme (26) et Ardèche (07). Cette vigilance débutera à 14 h cet après-midi et ce jusqu’à 3 h la nuit prochaine,  voire jusqu’à 6 h pour quatre autres départements situés plus au nord est. Il s’agira d’un épisode orageux actif. Les températures maximales amorceront une baisse par rapport aux jours derniers. On va pouvoir respirer ! même si l’on attend encore des pointes à 30° notamment en région lyonnaise. Demain la baisse se poursuivra et ce sera cette fois-ci des niveaux sous les normales. En attendant, le temps est calme sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les températures de cette fin de nuit sont encore chaudes par endroits, supérieures à 20° notamment en vallée du Rhône.
Evolution prévue :  Le temps tourne franchement à l'orage dans l'après-midi, avec les premières cellules qui se forment sur le Massif central. Les orages prennent de l'ampleur dans l'après-midi sur l'est du Massif central (Haute-Loire, Loire) puis se décalent en fin d'après-midi sur le nord de Rhône-Alpes (Loire, Rhône, Ain) et débordent également sur les départements alpins (Isère, et les Savoie).
En soirée et début de nuit, de nouveaux orages éclatent sur l'est de la Haute-Loire, puis se décalent en vallée du Rhône (Ardèche, Drôme, jusque la partiellement épargnés) avant de concerner à nouveau les départements alpins dans la nuit. Accalmie en cours de nuit sur le Massif central, plutôt en fin de nuit du côté des Alpes.

Sous les orages, il faut s'attendre à de fortes précipitations, à des chutes de grêle. De fortes rafales de vent (localement supérieures à 80 km/h) sont également à craindre, tout comme une forte activité électrique. Les cumuls de précipitations peuvent dépasser 30 mm (l/m²) d'ici demain matin.

D’ici ce soir dans notre département de l’Ain, les modèles tablent sur 15 mm de précipitations sur le pays de Gex et la Michaille, 20 mm sur le plateau d’Hauteville, Miribel et Oyonnax, 22 mm sur Pont d’Ain, 25 mm sur Ambérieu et Montluel, mais 5 mm seulement sur le secteur de Belley.

 
De la Saône et Loire au Jura et au Doubs

Sur le nord-est du pays, il fait encore assez chaud en cette fin de nuit de dimanche à lundi avec 16 à 20 degrés. En ce début de journée, le temps est encore calme sous un ciel nuageux. En cours de matinée de lundi, les nuages vont se développer dans une atmosphère chaude et lourde.
En milieu de journée de lundi, des averses localement orageuses vont se déclencher de la Bourgogne au plateau lorrain.
Vers le milieu d'après-midi de lundi, des orages plus forts vont gagner le Val de Saône et la Bresse en provenance de la Vallée du Rhône. Assez rapidement, ces orages forts vont s'étendre au Jura et au Doubs.
En soirée de lundi, le temps redevient calme en Saône-et-Loire tandis que les orages se prolongent du Jura au Doubs dans la nuit de lundi à mardi.
Ces orages s'accompagnent de rafales de vent ponctuellement fortes, mais surtout de chutes de grêle possibles et d'intensités de précipitations fortes de l'ordre de 10 à 20 mm en un laps de temps court. Entre l'après-midi de lundi et la fin de nuit de lundi à mardi, les cumuls observés pourront atteindre 20 à 30 mm voire localement jusque 40 à 50 mm.
 
Des orages éclatent déjà sur la région midi Pyrénées. Ils se déplace vers l'est nord-est.


Des orages pourront éclater dès ce lundi 11 au matin sur la Lozère. Il deviendront forts, voire violents dès le début d'après-midi sur ce département, donnant une forte activité électrique (foudre), de fortes rafales de vent, de fortes intensités pluvieuses et de la grêle. En revanche les cumuls sous orage devraient atteindre 20 à 40 m, ponctuellement 50 à 60 mm sous les orages les plus forts.

 
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


ORAGES : vigilance orange levée - le 30.06.2016 - 00h02
ORAGES : passage en vigilance jaune

Les orages parfois violents qui ont traversés pendant plus de 5 heures les départements concernés par la vigilance orange se sont maintenant évacués vers l'est du Rhône sous la forme d'une masse pluvio-orageuse où le caractère violent n'est plus de mise. La vigilance orange vient donc d'être levée à minuit par Météo France.
Des cumuls de pluies de l'ordre 40 mm en moins d'une heure ont été mesurés par les radars en divers endroits, notamment dans l'est de la Haute-Loire, la région de Firminy, le nord stéphanois. Les 80 mm sont atteints ou dépassés sur le haut Vivarais vers Mazet-Volamont. Les monts du lyonnais, le sud lyonnais, le secteur de Bourg-en-Bresse ont également été touchés par plusieurs orages. La grêle est observée dans la Loire, le Rhône et l'Ain. Côté rafales de vent seule une rafale dépassant 60 km/h a été mesurée dans le Rhône.


Evolution prévue :
Dans la masse pluvio-orageuse qui s'organise plus à l'est, sur les Préalpes savoyardes, les pluies sont moins intenses même si des orages éclatent par moment. Sur le reste de Rhône-Alpes, quelques averses résiduelles circuleront encore de manière isolée et sans violence.
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


ORAGES : le point à 22 h. - le 29.06.2016 - 22h20
ORAGES : à nouveau de la grêle dans l'Ain et le Rhône.

Les orages parfois violents poursuivent leur cheminement, naissant de manière incessante sur la Haute-Loire et traversant en direction du nord-est le sud de la Loire, le département du Rhône puis la moitié ouest de l'Ain avant de rejoindre celui du Jura. Des cumuls de pluies de l'ordre 40 mm en moins une heure ont été mesuré par radar en divers endroits, notamment dans l'est de la Haute-Loire, la région de Firminy, le nord stéphanois, les monts du lyonnais, le secteur de Bourg-en-Bresse. La grêle est observée dans la Loire et le Rhône comme sur Bron avec une importante averse vers les 19 h. Côté rafales de vent seule une rafale dépassant 60 km/h a été mesurée dans le Rhône. Dans l'Ain, à nouveau des chutes de grêle ont été observées comme dans le secteur de Viriat près de Bourg mais de courte durée avant que de grosses gouttes ne prennent le relais. Globalement, la situation reste modérée avec des cumuls de pluie  assez faibles avec 1 mm relevé sur Pont d'Ain. Ambérieu de son côté est resté pour le moment au sec tout comme les régions de Belley, du plateau d'Hauteville ou de la Michaille qui seront mieux impactées. A 22 h, les températures restent encore douces sous les nuages qui votn devenir de plus en plus menaçants. Cela gronde encore du côté de la Côtière ou bien encore des Dombes. Conséquences de ces nouveaux orages, le concert de ce soir d'Ibrahim Maalouf prévu au Parc des Oiseaux de Villars a été annulé par mesure de sécurité, au grand désespoir de ses fans. La vigilance orange pour ces orages devrait être d'actualité dans notre département de l'Ain jusqu'en milieu de nuit, à 3 h du matin selon Météo France.

Dans le flux général de sud-ouest les orages vont circuler jusqu'en milieu de nuit et pourront donner lieu à des phénomènes violents tels que de fortes averses sur de courtes durées, des chutes de grêle et des rafales de vent à plus de 80 km/h. Ils se calmeront tout d'abord par l'ouest en régressant côté Jura et perdront alors de leur puissance.
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


Alerte aux orages sur l'Ain - le 29.06.2016 - 20h08
img/photonews/2016/01/vigi29062016.jpgVigilance orange de la Haute Loire à l'Ain

A 20 heures, Météo France vient tout juste de placer en vigilance orange notre département de l'Ain mais aussi le Rhône, la Loire et la Haute Loire en prévision de forts orages qui en fin de journée vers 18 h ont commencé à se mettre en place sur la partie Est du Massif Central. Ces orages vont faire suite à une chaude journée où les maximales ont dépassé les 28° le plus souvent. La vigilance court pour le moment jusqu'à demain à la mi-journée où ces orages devraient filer vers les Alpes et le Jura.

De violents orages ont déjà éclaté de la Haute-Loire à l'est de la Loire au Rhône et continuent leur déplacement dans le département de l'Ain. Des cumuls de pluies de 40 mm en moins d'une heure ont été mesurés par radar au sud du département de la Loire et de la grêle sur le lyonnais ainsi que des rafales de vent dépassant 60 km/h dans le Rhône. Sur l'Ain, les premiers coups de tonnerre ont été entendus vers 19 h tout à l'heure et l'on relève ici ou là quelques précipitations notamment sur la plaine de l'Ain comme 0,8 mm sur Pont d'Ain, la Côtière et les Dombes. Les températures demeurent pour le moment encore assez élevées.


De nouveaux orages vont circuler jusqu'en milieu de nuit et pourront donner lieu à des phénomènes violents tels que de fortes averses sur de courtes durées, des chutes de grêle et des rafales de vent. Le calme reviendra déjà en seconde partie de nuit. Des averses seront encore possibles en matinée mais le plus gros sera passé. L'après-midi de jeudi sera calme et sèche avec des maximales toujours très estivales puisque l'on attend pour ce dernier jour de juin 28° dans la Capitale des Gaules.




 
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


Revue de presse des violents orages de vendredi soir et samedi

Le Centre Est a été très éprouvé par les violents orages et les différents journaux régionaux reviennent dans leur Une sur tous ces dommages. petit tour d'horizon des parutions des 26,27 et mardi 28 juin.

La Loire n'a pas été épargnée par la grêle ( le Progrès - Loire)

img/presse/2016/T2/lp42-26-06-2016.jpg



Le Jura n'a pas été épargné non plus et des questions se posent sur la prévention à mettre en place contre les inondations.


img/presse/2016/T2/lp39-26-06-2016.jpg


img/presse/2016/T2/lp39-28-06-2016.jpg


La Saône et Loire a subi des dommages énormes vendredi et samedi


img/presse/2016/T2/jsl26062016.jpg



img/presse/2016/T2/jsl26062016-2.jpg



img/presse/2016/T2/jsl27062016.jpg



img/presse/2016/T2/jsl28062016.jpg

 
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


img/photonews/2016/01/albarine31052016.jpgLe bilan hydraulique au 1er juin

Dans l'Ain comme partout dans le nord de la région, la situation n'est pas du tout inquiétante au niveau des nappes phréatiques suite aux épisodes pluvieux successifs du printemps dernier. Le point d dans l'Ain, l'Isère et la Loire.


AIN

La nappe du Pays de Gex poursuit sa hausse régulière depuis fin janvier. Ses niveaux se maintiennent à des valeurs élevées pour la saison au cours du mois de mai (supérieurs aux hautes-eaux quinquennales).

Dans le secteur du sillon de Greny, les niveaux restent très bas et inférieurs aux niveaux de fin de recharge du cycle hydrologique précédent. Ils sont légèrement supérieurs aux minimas observés. La situation relative de la nappe ne change pas.

La nappe des alluvions de la plaine du Rhône en Lavours Chautagne, évolue courant mai de façon différente selon les secteurs. Côté Lavours elle évolue à la hausse avec des niveaux qui se situent en fin de mois autour de valeurs très hautes pour la saison. Côté Chautagne, les niveaux se situent en dessous des normales de saison. La situation relative de la nappe s’améliore localement par rapport au mois précédent.

La nappe des cailloutis de la Dombes se stabilise au cours du mois de mai. En fin de mois, ses niveaux sont proches des valeurs moyennes de saison. La situation relative de la nappe ne change pas par rapportau mois précédent.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires du couloir de Certines, poursuit sa recharge au cours du moisde mai. En fin de mois, ses niveaux restent dans les normales de saison dans sa partie amont et très au-dessus en aval. La situation relative de la nappe s’améliore par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires de la plaine de l'Ain, se recharge au cours du mois de mai.Ses niveaux en fin de mois sont supérieurs à la normale dans la partie nord et normaux dans la partie sud.La situation relative de la nappe s’améliore par rapport au mois précédent.

Les nappes des calcaires karstiques du Bugey, bénéficient d’importants épisodes de recharge au cours du mois de mai. Les niveaux sont largement supérieurs aux normales de saison. La situation s’améliore par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions de la Saône poursuit sa recharge au cours du mois de mai. En fin du mois ses niveaux se situent largement au-dessus des références quinquennales humides. La situation relative de la nappe reste stable par rapport au mois précédent.


--------------------------------------------------------------------

ISERE

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires des vallées de Vienne repart à la baisse au cours du mois de mai. Ses niveaux restent en dessous des valeurs normales de saison. La situation relative de la nappe reste stable par rapport au mois précédent.

Les nappes des alluvions fluvio-glaciaires en Plaine de Bièvre-Liers-Valloire présentent pour le mois de mai, des situations et des évolutions différentes selon les secteurs. Sur la Valloire, les niveaux sont relativement stables ou légèrement en baisse. Ils évoluent en dessous des valeurs moyennes de saison, mais restent supérieurs aux références quinquennales sèches, avec une situation un peu plus favorable à l’extrême aval.

En plaine de Bièvre ainsi que dans la plaine du Liers, les niveaux ont amorcé une hausse marquée depuis début mars, mais ils évoluent en fin de mois autour de valeurs inférieures aux références quinquennales sèches. La situation relative de la nappe reste stable par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions de la Bourbre poursuit sa recharge au cours du mois de mai. Elle évolue en fin de mois autour de valeurs normales de saison. La situation relative reste stable par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions modernes du Guiers bénéficie d’un épisode de recharge durant tout le mois demai. Ses niveaux évoluent en fin de mois au-dessus des valeurs normales de saison. La situation relative de la nappe, s’améliore par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions modernes du Drac est relativement stable au cours du mois de mai puis repart en légère hausse en fin de mois. Ses niveaux se maintiennent au-dessus de la moyenne et restent dans les normales de saison. La situation relative de la nappe reste stable par rapport au mois précédent.


-----------------------------------------------------------------

LOIRE

La nappe des alluvions récentes de la Loire en Plaine du Forez
(nappe libre) réagit aux épisodes de recharge au cours du mois de mai. Les niveaux sont en hausse en particulier en fin de mois où ils se rapprochent de valeurs normales pour la saison. La situation s’améliore par rapport au mois précédent.
La nappe des sables et marnes du tertiaire de la Plaine du Forezr este stable au cours de mois de mai.
Les niveaux en fin de mois sont inférieurs aux normales de saison à très bas, dans sa partie semi-captive.
Dans sa partie libre, ils restent proches des moyennes saisonnières. La situation relative de la nappe ne change pas par rapport au mois précédent.


---------------------------------------------------------------------


Une rue de Jambles (Saône et Loire) transformée en torrent après l'orage





 
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


graminee.jpgLes graminées encore bien présents

 
RNSA vient de publier son bulletin de prévision des pollens pour la semaine à venir. La situation s'améliore très légèrement dans notre région notamment sur l'Ain où l'on passe pour les graminées du niveau 5 au niveau 4. Mais la pollution demeure donc encore importante. Et sur l'ouest de la région, c'est toujours le rouge maximal qui est maintenu en particulier sur la Loire et le secteur Auvergne. La Savoie de son côté se distingue avec une couleur jaune soit un risque moyen. Les semaines à venir devraient voir petit à petit la situation s'améliorer partout avec l'avancée de l'été.

Niveau national : Alors que l'été serait enfin en train de s'installer, certaines régions commencent seulement à être gênées. Les graminées, au cours d'une année type, sont normalement moins actives vers la fin du mois de juin et diminuent en pente douce jusqu'à la mi-juillet, mais avec le printemps pluvieux et froid dont nous venons de sortir, certaines régions seront encore fortement sous l'influence de ces herbes. Sur une majorité du territoire, le risque d'exposition lié aux pollens de graminées sera élevé et même très élevé sur l'Auvergne et la Bourgogne, ainsi que des Pays de Loire à la Lorraine. Les régions qui seront le moins touchées par ces pollens seront les côtes Aquitaine et Méditerranéenne et la Corse, avec un risque moyen.
Les tilleuls respectent leur période de floraison en fleurissant actuellement sur une majorité de la France. Les pollens associés pourront provoquer des allergies de proximité.
Les châtaigniers débutent leur saison, les pollens présents ne seront pas une gêne pour les allergiques.
Les pollens de plantains et d'oseille seront encore là, mais en diminution, tandis que les pollens d'ortie continueront d'envahir le ciel, sans grande gêne associée.

Les allergiques doivent encore rester vigilants, les graminées persistent encore sur nos régions.
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


img/photonews/2016/divers/orage24062016.jpg

Orages : importants dégâts entre l'Ain et le Jura et de la Loire au Rhône.

C'est le retour au calme sur la région après parfois de violents orages hier soir. Cette vague orageuse n'aura pas duré très longtemps puisque dans l'Ain c'était fini peu après minuit mais cela aura laissé quelques dommages sur certains secteurs. Notamment entre l'Ain et le Jura où c'est ici avec les Dombes que l'on a relevé les plus grosses quantités de pluie. La grêle s'est à nouveau invitée notamment le long de la rivière d'Ain et dans le Revermont comme au mont July qui surplombe la vallée. On a surtout retenu l'activité électrique continue pendant près d'une heure. Il y avait parfois plus d'un éclair à la seconde. Rien d'étonnant au chiffre impressionnant des éclairs sur les régions touchées ( voir ci-dessous). La route entre Thoirette dans le Jura et Corveissiat fut coupée au milieu de la nuit par un glissement de terrain comme le montre le cliché de notre confrère Roger Moretti. Il nous a confirmé le côté apocalyptique de cet évènement alors qu'il se trouvait sur les hauteurs du Revermont. Les pluies ont encore été abondantes sur la partie centrale de l'Ain, sur les Dombes à nouveau avec des routes inondées à St Didier sur Chalaronne. De grêlons plus gros que ceux qui avaient frappé la semaine dernière les Dombes se sont abattus sur plusieurs secteurs. Une fois de plus, les pompiers du département ont été très sollicité surtout de la Bresse au Val de Saône en passant par le Haut Bugey. Deux cents d'entre eux furent sur le terrain la nuit dernière et ce matin pour aider au déblaiement des arbres tombés sur les chaussées. Ils ont effectué pas moins de 250 interventions.Ils ont mis en sécurité quatorze automobilistes bloqués par les eaux. Fort heureusement, aucune victine n'est à déplorer mais les dégâts matériels sont encore considérables entre les habitations inondées, les murs effondrés, les toitures découvertes, les arbres arrachés, les cultures hachées menu, ou les véhicules bosselés. Le blé a souffert, couché par les fortes rafales de vent. Des coupures de courant, d'eau et de téléphone ont également été enregistrées.Des communes du Val de Saône pansent leurs plaies ce samedi où les interventions des pompiers se poursuivent pour pomper des caves ou déblayer des routes sur Grièges, Cormoranche, St Genis sur Menthon  notamment.

Le calme revient pour cette journée avec une nette baisse du thermomètre; on va mieux respirer !. En cumul, on a relevé 10,4 mm sur Marlieux, 8,1 mm sur Ceyzériat, 14,2 mm sur Arbent. Dals le département du Jura, les communes de Salins-les-Bains, Arbois, Thoirette, Mont-sous-Vaudrey et Moirans-en-Montagne ont été particulièrement touchées hier soir par les orages.Les pompiers ont recensé près de 60 interventions d’assèchements, de reconnaissances et de mises en sécurité pendant la nuit. Autre conséquence des intempéries, la circulation sur la RD1083 a été perturbée. On a relevé plus de 25 mm de pluie sur Champagnole. le Doubs n'a pas été protégé avec le terrain de foot d'Ornan entièrement sous les eaux ce matin.


St Didier sur Chalaronne : des grêlons de la taille de balles de golf

Parmi les communes les plus touchées dans le nord du département, il y a assurément au vu des remontées d'informations celle de St Didier sur Chalaronne qui a vécu l'apocalypse vendredi soir après 22 h. Les grêlons qui ont accompagné une pluie violente ont engendré des dommages considérables et de nombreux sinistres. Sous la grosseur des grêlons dont certains atteignaient la grosseur de balles de golf, les toitures, volets, fenêtres, véhicules, chéneaux n'ont pas pu résister aux caprices des cieux.Les quartiers et hameaux principalement touchés sont ceux de bas-Mizériat, de Valenciennes, des Brocatières et la partie nord du centre bourg. Des arbres fendus ont bloqués la route et endommagé de nombreux réseaux électriques. La Mairie  qui va demander une reconnaissance de catastrophe naturelle, informe que plus de 280 foyers ont été privés d’électricité toute la nuit et une partie de la matinée. L'eau a envahi de nombreuses habitations. Les pompiers sont intervenus à de nombreuses reprises. Une habitante précise avoir des volets et chéneaux troués, et tuiles cassées. L’espace sportif communal, “la bulle”, l’ancien tennis, a été complètement détruit . Dégâts aussi pour l'espace sportif de l'école Dolto. Du côté des entreprises, commerces, agriculteurs : les serres à l’entrée de Saint-Didier ont été détruites. Aux Jardins Aquatiques, 130 carpes Koï sont décédées, consécutivement à la panne électrique du système d’oxygénation de l’eau. Heureusement, le nouveau directeur, très réactif, a pu compter sur l’appui des services d’EDF qui sont intervenus très rapidement. La commune a déjà été touchée par de violentes intempéries dues aux orages avec 2 reconnaissances de catastrophe naturelle le 17 août 1987 et le 3 juin 1988. Cette reconnaissance qui devrait être validée sera la 8e depuis 1983. La mairie demande à tous ses administrés qui ont subi des dommages de préparer leur dossier d'aide en prenant notamment des photos.

img/photonews/2016/01/didier24062016.jpg



--------------------------------------------------------------------

img/photonews/2016/divers/orage25062016.jpgRhône : des grêlons gros comme des noyaux de pêche

La situation a été hautement plus grêligène entre la Loire et le Rhône. A Riorges tout d'abord, vers 20h30. Un très violent orage s’est abattu sur l’agglomération roannaise. Le ciel a déversé des trombes d’eau accompagnées de violentes bourrasques de vent. Après une dizaine de minutes de ce régime c‘est la grêle qui s’est invitée à Riorges, commune limitrophe de Roanne.Le sol était recouvert de plusieurs centimètres de grêlons et certaines rues étaient complètement inondées. Des conditions dantesques qui ont obligé les organisateurs de la course pédestre des 10 km de Riorges a annuler la course pour des raisons de sécurité.

Le Rhône a été durement touché également avec des grêlons impressionnants, de la taille d'un noyau de pêche avec des diamètres de 3 cm fréquemment. Les dommages ont été conséquents sur les véhicules comme à Orliénas où les habitants n'avaient jamais vu cela : "« C’était impressionnant, on aurait dit des blocs de glace qui tombaient. »".. Les tuiles et cheneaux ont éclaté,et les pare-brise ont explosé. Les cultures ont beaucoup souffert dans plusieurs communes comme Chaussan et les récoltes de fruits sont perdues en grande partie. A Bron aussi, il y avait de quoi remplir son pastis.

L'orage est arrivé par le nord-ouest où, à 23 heures, les pompiers comptaient une cinquantaine d’interventions. Le sud-est du département a également été touché. Ces orages très localisés ont compliqué la tâche des secours, qui ont constitué des PC déportés afin de mieux gérer sur le terrain.

À Saint-Priest, des automobilistes, dont les voitures étaient frappées par la grêle, ont parfois trouvé refuge sous les ponts de l’autoroute, formant des embouteillages. Au nord du département, les cumuls ont parfois été importants sous ces cellules orageuses comme à Vauxrenard avec 60 mm.

Ces orages ont vite filé vers l'Ain et le Jura et le calme était revenu avant minuit. Ce matin avec le lever du jour et le retour du soleil, on constatait partout les différents dégâts. De nombreuses maisons vont devoir avoir leur toit bâché. Plusieurs communes devraient déclencher une demande de procédure en reconnaissance de catastrophe naturelle.

img/photonews/2016/divers/orage24062016-2.jpg


img/photonews/2016/divers/orage24062016-3.jpg


----------------------------------------------------------



-----------------------------------------------------------


img/photonews/2016/divers/radar24062016-2.jpg



img/photonews/2016/divers/orage24062016-4.jpg


------------------------------------------------------------------------------

Orages : trafic perturbé en Saône et Loire

Les fortes pluies orageuses de ces dernières heures impactent le trafic des trains ce samedi matin. Selon la SNCF, les trains circulant sur la ligne Paris-Lyon-Marseille, sont stoppés depuis 7h10 ce samedi matin.

En effet, dans le secteur de Chagny et Fontaines-Mercurey , un gros orage a provoqué une submersion de la voie par de l'eau sale et de la boue en certains endroits. De plus, une caténaire a été arrachée dans le secteur, a priori à cause de la foudre. Tous les trains sont arrêtés en gare afin que les passagers puissent être pris en charge. Des dizaines de trains sont concernés.

Les équipes techniques de la SNCF sont actuellement en intervention sur place pour évaluer la situation. La SNCF espère pouvoir rouvrir une des deux  voies au plus vite afin de fluidifier le trafic. En attendant, des navettes cars sont en place entre Beaune et Chalon.

A 9h30, en gare de Dijon, plusieurs trains subissaient encore des retards compris 40 minutes et 1 heure. La situation devrait être rétablie à la mi-journée. A noter que jusqu"en début d'après-midi, il y a des risques orageux importants sur toute cette région avec la vigilance orange maintenue.

On a relevé 24 mm à Joligny et près de 18 mm au Mont St Vincent.

------------------------------------------------------------------

img/photonews/2016/divers/orage24062016-5.jpg
 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


Le Jura en vigilance orange jusqu'à 16 h

La prévision est confirmée.Fin de la vigilance orange pour l'Aube (10) et l'Yonne (89).
Prolongement de la vigilance orange pour les autres départements jusque samedi à 16h notamment pour le département du Jura. Ailleurs, sur le Centre Est, le calme est revenu en seconde partie de nuit avec le décalage de la zone orageuse. Dans l'Ain, c'est le secteur  d'Oyonnax qui a subi le plus d'eau avec des routes coupées localement. Partout, l'activité électrique fut très intense. Aujourd'hui, un temps plus calme est attendu avec une nette baisse du mercure cet après-midi. On perdra entre 8 et 10° par rapport à hier après-midi. Des averses localisées sont encore à prévoir ce samedi. Demain, retour d'un temps sec partout avec des températures de saison.


Situation actuelle :
Accalmie temporaire et relative en ce milieu de matinée de samedi.Des pluies et des averses sont observées du Sud Morvan à la Champagne, et à la Meuse (55). Un premier foyer orageux se forme au nord-ouest de la haute-Saône (70), au sud de Bourbonne-les-Bains (88). Nous observons également des intensités marquées à l'ouest de Dijon (21) sur un axe entre Saulieu et Is-sur-Tille.


Evolution prévue :
A partir de la fin de matinée de samedi, de nouveaux orages vont se multiplier sur l'ensemble du quart nord-est de la France. Ils seront potentiellement forts sur les départements placés en vigilance orange. Ces orages sont caractérisés par des rafales de vent aux alentours de 60 à 70 km/h, très localement 80 km/h. Ponctuellement, ces orages peuvent également occasionner de la grêle.
Enfin, ces orages sont principalement marqués par des intensités de précipitations modérées à fortes. Ces intensités peuvent fréquemment atteindre 10 à 15 mm/h voire 20 à 30 mm/h par endroits.
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


Vigilance orange maintenue jusqu'à 6 h ce matin

Après avoir commencé à éclater en soirée sur le nord du Massif central, les orages se sont décalés vers la Loire et le Rhône. Un orage très virulent a concerné la ville de Vichy, avec de la grêle et de fortes précipitations. De très fortes averses ont également concerné la Loire : 33 litres/m² en 1 heure à Saint-Léger-sur-Roanne et 18 litres/m² en 1 heure à Saint-Etienne-Bouthéon. Des rafales comprises entre 75 et 80 km/h ont été observées dans la vallée du Gier, entre Saint-Chamond et Saint-Etienne, ainsi que dans les Monts du Lyonnais. Sur le département du Rhône, on a relevé 20 et 21 litres/m²/h respectivement à Vauxrenard et La Chapelle sur Coise en à peine 1 h et 50 mm en cumul sur 4 h. Des grêlons de tailles comprises entre 1 et 3 cm ont été observés à Bron provoquant quelques dégâts ici ou là sur les toitures notamment. On a relevé une activité électrique exceptionnelle vers 23 h sur le Bugey avec plus d'un éclair à la seconde avant une accalmie. Mais d'autres orages sont attendus sur le département où pour l'heure on ne relève que 10 mm de précipitations sur le secteur de Bourg ou dans le Revermont (Ceyzériat).


Les orages continuent à progresser vers l'est : alors qu'il tonne encore sur la Loire, les orages commencent à recouvrir l'ouest de l'Ain. Ces orages sont localement forts, et s'accompagnent de fortes précipitations, de grêle, d'une activité électrique modérée à forte. Le vent se renforce à leur passage et dépasse 70 km/h en rafales.
En bordure des départements en vigilance orange, la Haute-Loire, le nord de l'Ardèche et de la Drôme, l'ouest de l'Ain et de l'Isère sont également concernés par ce risque d'orages localement forts.
En cette fin de soirée, une seconde vague orageuse aborde actuellement le sud-ouest de l'Auvergne. Ces orages toucheront essentiellement l'Auvergne et la Loire avant de s'évacuer vers la Bourgogne. Le Cantal et la Haute-Loire seront également localement impactés par cette seconde vague orageuse.
Accalmie au plus tard en fin de nuit, avec des pluies résiduelles mais sans caractère orageux marqué.

-------------------------------------------------------------

SITUATION PLUS AU NORD

Les orages sont toujours actifs sur le relief des Vosges et de la Saône et Loire vers la Haute Marne


Situation actuelle :
Des orages parfois très marqués circulent sur les départements du Nord-Est, en milieu de nuit on retrouve un axe d'orages forts sur le la Saône et Loire à la Côte d'Or et à la Haute Marne, cet axe remonte dans un flux de sud ouest vers la Lorraine et les Vosges.


Evolution prévue :
Durant le nuit de vendredi à samedi, des orages isolés peuvent encore être forts. Des chutes de grêle ne sont pas exclues ponctuellement, des rafales de vent autour de 60 à 70 km/h ou un peu plus, des cumuls de pluie importants en un temps limité. Ces orages qui avaient tendance à faiblir en soirée reprennent de la vigueur en milieu de nuit.
Lames à 20/30 mm sont souvent possibles en 1 heure, parfois jusqu'à 40/60 mm mais rarement. Ces orages de la nuit ont tendance à se décaler vers l'Allemagne pour la fin de nuit de samedi.
Enfin, en matinée de samedi, de nouveaux orages potentiellement forts remontent de la Bourgogne vers la Lorraine, les Vosges et le bord de l'Alsace, pour se décaler ensuite hors de nos frontières en milieu de journée de samedi.
 
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Quelques valeurs remarquables de novembre

TMax : 26,4°C Montélimar le 02/11/1924)
TMax : 23,2°C (Ambérieu le 12/11/1995)
-------------------------------------
TMin : -9,4° (Lyon Bron le 30/11/1925)
TMin : -13,2°C (Bourg St Maurice le 30/11/1978)
--------------------------------------------------------
Précipit. mensuelles : 10,8 mm (Chambéry -  novembre 1978) 

C'était hier.....

1957-2.jpgAu moment de Noël, l'Auvergne se retrouve paralysée par d'abondantes chutes de neige. Plusieurs villages se retrouveront isolés. A découvrir ici.

9 janvier : le Suran en crue dans l'Ain.

Notre grand dossier

http://info.meteoalpes.com/img/glaciers.jpgQuel avenir pour nos glaciers des Alpes ? :

En marge de la COP21, Météo01 vous présente un dossier spécial complet sur la situation de nos glaciers alpins actuels et jette un regard sur ce que pourrait être l'avenir si le réchauffement s'amplifie alors que les impacts sont déjà bien réels.A lire également la rencontre avec un glaciologue qui jette un regard sur ce qui se passe ailleurs dans le reste du monde.

dossiercomplet.jpg

Voir la suite Lire la suite

Revues de presse

dl38-14-01-2017.jpg

A la Une de la presse régionale ce premier trimestre 2017, réactualisée chaque semaine si nécessaire !

details2.jpg

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 4.97 secondes