Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Les orages du 27 août 1955
 

 
Vous êtes ici :   Accueil » Les orages du 27 août 1955
Twitter


27 août 1955 : violents orages en région lyonnaise

Au cours des orages du samedi 27 août, les trombes d' eau et de grêle ont causé d' énormes dégâts dans les régions de Lyon.
Si Bourg en Bresse et l' Ain en général ont été assez préservés, ce ne fut pas la même histoire sur Lyon, sa banlieue mais aussi dans tout le secteur du Beaujolais. En effet, des trombes d' eau et de grêle ont causé d' énormes dommages. A Lyon, de nombreuses verrières furent saccagées.Plus de 20 000 m2 de vitres furent brisés.  Les grêlons atteignaient la grosseur d' oeufs de pigeons voire de noix. Des pigeons  aux Terreaux furent tués par ces grêlons. Les trombes d' eau firent aussi également de gros dégâts dans les immeubles. A l' OTL de Vaise, qui avait été pourvu de verrières toutes neuves, plus d 'un million de dégâts ont été causés après 15 minutes de grêle. Du chômage partiel fut déclaré dans certaines usines de Villeurbanne et de Vaise très éprouvées. On avait jamais connu à Lyon un orage aussi violent depuis plus de 20 ans qui fit autant de ravages, estimé à plusieurs centaines de millions. Cette trombe d' eau et de grêle a causé en 1 heure environ plus de dégâts dans la région lyonnaise que les inondations de l' hiver précédent. Les pompiers ont effectué plus de 200 sorties dans la soirée de ce samedi et le lundi plusieurs équipes étaient encore en action dans les différents quartiers de la ville avec leurs moto-pompes et leur vide-caves principalement dans les usines de Vaise et Villeurbanne. A EDF, le travail fut sans relâche nuit et jour depuis le samedi soir. ll fallut rappeler du personnel en congés. Plusieurs usines furent privées de courant de même que plusieurs quartiers de la ville. 3800 abonnées étaient encore privés de téléphone 48 h après l' orage alors que le samedi même ils étaient 4200 impactés. C' est le centrale de Lalande qui fut le plus affecté avec 1500 coupures. Les caves ont été asséchées. Plusieurs jours furent nécessaires aux équipes des PTT pour remettre en état les lignes aériennes et les câbles de plus petite capacité. Le lundi soir, 3516 abonnées lyonnais restaient coupés, principalement sur Lalande (1300 ) et Moncey (595). Une dizaine d' abonnées de Fleurie demeuraient isolés.
La tornade a été également violemment ressentie dans le Beaujolais et notamment dans le secteur proche de l' Ain. Plusieurs millions de dégâtrs furent inscrits au bilan provisoire des pertes matérielles qui se sont traduites notamment par l' anéantissement de grands vignobles, la destruction de maisons d' habitation, le saccage du mobilier, des véhicules ainsi que des routes et des ponts. Dans le hameau de la Rivière à Romanèche-Thorins, 60 ménages ont été sinistrés alors que les habitants surpris au cours de leurs occupations ont cherché refuge au 1er étage. L' eau arrachait tout sur son passage et noyait les rez de chaussée avec un niveau variant de 1 à 2 m submergeant plusieurs voitures de tourisme et renversant un camion dans un fossé. Un parapet de pont a été démantelé et de murs ont cédé. A Fleurie, toute la récolte a été anéantie par la grêle qui est tombée pendant près d' une demi-heure. Certains grêlons pesaient 200 grammes. A Moulin à Vent, la vigne a été également touchée mais moins sérieusement qu' à Fleurie. Par contre Morgon et Juliénas n' ont pratiquement pas souffert.

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager

Précédent  
  Suivant

Revues de presse

La météo vu par la presse régionale (Le Progrès, le Dauphiné, Journal du Bugey....)

Chroniques météo
AIN

Retrouvez toutes les pages pour le département de l'Ain

Allier
Ardèche
Cantal
Drôme
Haute Loire
Haute Savoie
Isère
Jura
Loire
Puy de Dôme
Rhône
Savoie
Région
Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 1.61 secondes