Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Les orages du 23 juin 1957
 

 
Vous êtes ici :   Accueil » Les orages du 23 juin 1957
Twitter


Les orages du 23 juin 1957

A cette fin juin (le 23), la région a subi d' importants orages qui ont occasionné de nombreuses inondations dévastatrices. Le lac de Genève a frôlé sa côte d' alerrte tandis que la rivière d' Ain charriat des  eaux.

Il  a plu pendant 24 h et parfois de façon violente. Dans Lyon, le Rhône et la Saône charriaient le 24 des eaux encore boueuses et encombrées de branchages arrachés le lon des rivages. Le Rhône affichait à midi la côte de 5,40 m à la Mulatière, anormal en cette saison; la côte d' alerte étant fixée à 7 m. Le trafic ferroviaire qui fut coupé reprit en fin d' après-midi entre Lyon et Grenoble au moins sur une voie. En Beaujolais, de gros dégâts ont été causés à la vigne. De part et d' autre, et notamment du côté de Romanèche Thorins à Laisne, des glissements de terrain ont endommagé des plants. Selon les viticulteurs cette alternance de chaleur et de pluie ne fut pas favorable à la vigne car cela favorise  les maladies. La circulation fluviale n' a pas été trop perturbée malgré le courant abondant. La rivière d' Ain a atteint un débit de 180 m3 à Cize Bolozon contre 2000 en période de crue exceptionnelle. L' Arve qui affichait un débit de 400 m3/sec le lundi 24 à l' aube était revenue à 300 m3 en soirée. A Génissiat, le Rhône n' accusait  qu' un débit de 1000 m3. Par contre, le lac de Genève a atteint 1,69 m alors que sa côte d 'alerte est à 1,70 m !. On envisageait d 'ouvrir un peu plus  les vannes  si son débit augmentait sans que cela ne provoque de soucis dans la vallée du Rhône.
Notre Bugey a pas mal souffert de ce mauvais avec routes et récoltes inondées. Ainsi, à la suite des violents orages des derniers jours, le Rhône et les rivières du Bugey rentrèrent en crue, inondant routes et terres riveraines. Dans la plaine de Lavours, les eaux ont submergé la route conduisant à Ceyzérieu ainsi que les terres bordant le Rhône  et ce jusqu' à Rochefort. Près du pont de Cordon, la route 92 a été coupée entre Murs et Cordon; le Rhône a envahi les 3/4 des prairies et des champs de blé. En avant de Prémeyzel, le Gland a coupé la route de Peyzieu à Glandieu et la circulation fut déviée par Peyrieu.

En Isère, les voies ferrées et des routes furent coupées. Les trombes d' eau qui ont en particulier sur Grenoble toute la journée du 23 juin, ont fait quelques dégâts dans la basse vallée du Grésivaudan. Ces fortes pluies ont provoqué la crue des torrents à flanc de coteaux qui en débordant ont causé d' importants dégâts. A Voiron, les eaux de ruissellement n' ont pu être évacuées par les égôts et l' on a dû enregistrer des dégâts dans les maisons, sur la route de Rives et en haut de la côte de Sermorens. A la Buisse, des glissements de terrains ont interrompu un moment la circulation sur la route Lyon - Grenoble. A Vinay,à l' Albenc, les eaux descendant du côteau ont entrainé les terres et de la boue a coupé la route Grenoble-Valence à l' Allègrerie, à Vinay et à l' Albenc. La voie ferrée elle-même a été coupée à l' Albenc et à Vinay, interrompant le trafic sur les voies de Valence.
Depuis Grenoble, un service de cars a supplée à la défaillance des lignes ferroviaires sur le secteur de lyon, la ligne étant coupée par une coulée de terre et de boue à Voiron.

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager

Précédent  
  Suivant

Revues de presse

La météo vu par la presse régionale (Le Progrès, le Dauphiné, Journal du Bugey....)

Chroniques météo
AIN

Retrouvez toutes les pages pour le département de l'Ain

Allier
Ardèche
Cantal
Drôme
Haute Loire
Haute Savoie
Isère
Jura
Loire
Puy de Dôme
Rhône
Savoie
Région
Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 1.1 secondes