Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Le coup de vent du 25 avril 1972
 

 
Vous êtes ici :   Accueil » Le coup de vent du 25 avril 1972
Twitter


25 avril 1972 : Vent glacial en tempête sur toute la région

Ce 25 avril 1972, un vent de nord glacial a soufflé en tempête dans toute notre région et provoqua de nombreux dégâts. Les rafales ont dépassé parfois les 100 km/h. On ne comptait plus les cheminées emportées, les antennes de télévision arrachées, les arbres décapités, des maisons endommagées. De nombreux trains ont eu des retards, des routes ont même été coupées. La végétation a également bien souffert de ce coup de vent, notamment les arbres fruitiers qui étaient déjà bien en fleurs alors que la température avait fortement chuté pour la saison avec des niveaux de début mars et le retour des gelées matinales ( lire en fin d' article les températures relevées).

D' ailleurs, la neige a fait son retour. Dans les Hautes Alpes, dans le Dauphiné ainsi qu' en Savoie, la neige tomba à gros flocons pendant près d' une heure. A Gap, la couche a très vite atteint les 10 centimètres.  En Haute Loire, tout au long de la journée, les averses de neige se sont succédées. Sur les plateaux, la tourmente a sévi et a perturbé fortement la circulation. La région de Fay sur Lignon a enregistré en début de matinée une température de -9° sous abri et la burle, ce vent froid faisait rage tandis que des congères ont obstrué certaines routes notamment celle desservant les Estables. A Lyon, des flocons ont même été aperçus.



Cette journée de fin avril fut intense pour les pompiers. Dans la région lyonnaise, les rafales de vent qui commencèrent à se manifester durant la nuit et qui ont atteint les 90 km/h ont engendré dès la mi journée une trentaine d 'interventions des pompiers de la communauté urbaine pour des antennes de télévision ou des volets arrachés, des arbres couchés sur les voies publiques, des toitures en partie envolées ou bien encore pour des bateaux de plaisance ayant rompu leurs amarres à la base du Touring Club au bassin du Grand Large. 50 hommes furent mobilisés sans relâche pendant plus de 5 h. Des hommes grenouilles  ont prêté main forte aux pompiers pour rétablir les amarres de plusieurs bateaux et en protéger d' autres qui menaçaient de céder dangereusement ballotés par les vagues. Sur le parking des dériveurs, coques renversées et bateaux arrachés de leurs remorques offraient  aux promeneurs le spectacle d' un désordre total. En Saône et Loire, en début d' après-midi sur le pont enjambant l' autoroute à la sortie nord de Chamforgeuil, c' est la remorque d 'un poids lourd qui fut désiquilibrée par le vent violent et qui sous les bourrasques se renversa suir la chaussée de la RN 6. Le chauffeur n' a pas été blessé et cet accident n' a eu aucune conséquence grave.
Dans le Jura, c' est la région de Champagnole qui fut durement touchée.Plusieurs routes départementales furent barrées et coupées à la circulation  par des arbres déracinés. A la Chaux de Crotenay, la voie ferreée fut obstruée. A Morez, l' électricité fut coupée pendant plusieurs heures.


Gros dégâts dans le secteur d' Oyonnax

Une véritable bourrasque de vent a soufflé sur toute la région d' Oyonnax dès les premières heures du jour et ce jusqu' en fin d' après-midi. Les dégâts furent très nombreux dans la ville et la campagne environnante où les constructions légères, les plafonds d' immeubles ont beaucoup souffert. Ce vent glacial a parfois dépassé en rafales les 100 km/h. Une cinquantaine de cheminées et d' antennes de télévision dans la ville furent endommagées.
A Geilles, un hameau d' Oyonnax, la toiture d ' un hangar abritant du matériel agricole et du fourrage, d' une superficie de 120 m2 a été emportée. Un sapin s' est abattu sur la toiture d ' une classe préfabriquée du lycée d' Etat d' Oyonnax qui fut entièrement endommagée. Sur la route Oyonnax - Dortan, un pin de 30 cm de diamètre et d 'une vingtaine de mètres de long s' est abattu sur le mur d' accès près du chateau coupant la route. Au milieu de la côte, un autre sapin arraché s' est couché le long de la chaussée. Des tôles et des tuiles se sont retrouvées un peu partout à terre dans les rues d' Oyonnax tandis que les sapins, résineux et bois blanc ont été arrachés et cassés par le souffle du vent en tourbillons. A Divonne les Bains, un marronnier fut renversé par le vent violent et s' est abattu au milieu de la chaussée.De gros dégâts ont aussi été signalés sur le secteur de Bourg en Bresse où le chapiteau destiné à abriter le restaurant dans l' enceinte de la foire expo a été soufflé. Le montage n' étant pas fini; aucun blessé fort heureusement. En matinée, les pompiers ont dû intervenir sur des feux de cheminée place Berthelot, impasse du Peloux et rue de l' Eglise. De plus, un incendie attisé par le vent a touché un dépôt de bois; le feu fut circonscrit en cours d' après-midi. Les services des ponts et Chaussées ont été avisés qu' un peu partout  des routes devaient être dégagées, envahies par des branches tombées des arbres. De plus, de nombreuses tuiles sont tombées des toitures des maisons mais sans causer d' accident parmi les passants.
Les rives du lac Léman n' ont pas épargnées non plus et ont souffert de la violence du vent.  A Yvoire, les pêcheurs ne se souvinrent pas d' avoir subi une tempête d' une telle intensité. Un chaland-ponton a coulé dans le port.


Températures régionales du 24 au 26 avril

 

Stations

24 avril 1972

25 avril 1972

26 avril 1972

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Lyon-Bron

9

13

4

9

0

13

St Etienne

8

11

2

6

-3

11

Le Puy

6

8

3

4

-2

10

Vichy

7

14

2

8

-3

13

Ambérieu

8

12

3

8

-4

13

Grenoble

7

12

1

7

-3

12

Besançon

8

15

2

--

-1

13

Dijon

7

16

3

9

-1

14

Mâcon

9

15

3

8

-1

13

Challes les Eaux

8

14

6

9

-3

14

Bourg St Maurice

5

15

5

7

-2

14

Lus la Croix Haute

1

10

2

3

-10

8

Montélimar

9

17

2

10

3

14


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager

Précédent  
  Suivant

Revues de presse

La météo vu par la presse régionale (Le Progrès, le Dauphiné, Journal du Bugey....)

Chroniques météo
AIN

Retrouvez toutes les pages pour le département de l'Ain

Allier
Ardèche
Cantal
Drôme
Haute Loire
Haute Savoie
Isère
Jura
Loire
Puy de Dôme
Rhône
Savoie
Région
Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 3.81 secondes