Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Climat de l'Isère
 

 
Vous êtes ici :   Accueil » Climat de l'Isère
Twitter


 CLIMAT DE L ' ISERE

 

Il présente un climat contrasté, d'une saison à l'autre, mais aussi parfois d'un jour à l'autre.

Hiver


Les hivers isérois sont froids et plutôt secs. Ils sont intenses mais courts en plaine, par rapport par exemple aux hivers des départements du nord-est.

 

Eté


Les étés isérois sont chauds et orageux.

Automne


L'automne en Isère est assez pluvieuse.


Dans les Alpes du Nord, l'altitude moyenne des neiges éternelles est de 2 700 mètres face nord et de 3 000 mètres face sud.

 

Climat du Plateau de Crémieu

 
Le plateau de Crémieu se situe à l'extrême nord du département. Son climat se distingue des autres unités climatiques iséroises notamment par un nombre de jours sans dégel en hiver légèrement plus élevé que dans le sud du département. Cela s'explique en partie par le brouillard plus persistant dans cette partie de l'Isère et également par l'altitude (environ 400m sur le plateau). Le plateau de Crémieu reçoit les perturbations atlantiques en légère avance de phase par rapport au sud du département. Concrètement cela veut dire que le redoux, par vent d'ouest, aura quelques heures d'avance sur les vallées alpines.

 

Climat des préalpes

 
 

La Chartreuse et le Vercors sont les premiers massifs des Alpes que rencontrent les perturbations atlantiques. La pluviométrie y est marquée, et de manière plus accentuée en Chartreuse que dans le Vercors. Il tombe ainsi plus de 2 mètres d'eau par an près de la Grande Chartreuse, contre moitié moins en vallée du Grésivaudan par exemple.

 

Climat du Trièves

Le Trièves, une des parties de l'Isère la plus méridionale, marque le début de la transition climatique entre Alpes du Nord et Alpes du Sud.

 

Climat des Écrins

 


Plus haut massif de l'Isère, avec des sommets frôlant ou dépassant les 4 000 mètres, les Écrins sont à la fois relativement secs (les précipitations venant de l'ouest tombant d'abord sur Belledonne et les préalpes) et très froids en raison de l'altitude. C'est aussi le seul endroit de l'Isère où l'on trouve des glaciers à zone d'accumulation franche : on considère en effet qu'au-dessus de 3 800 mètres d'altitude, la pluie est un phénomène rare, toutes les précipitations tombant sous forme de neige. Au sud-est d'Auris, le climat se rapproche franchement de celui des Hautes-Alpes et des Alpes du Sud. Les épicéas laissent peu à peu la place aux Mélèzes.

 

Climat des vallées

Cluse de l'Isère : la cluse de l'Isère est orientée sud-est nord-ouest. Le vent souffle principalement du nord-ouest vers le sud-est. Témoins de cette fréquence, certains arbres de cette vallée jusqu'aux portes de Grenoble sont d'ailleurs inclinés vers le sud-est.
Vallée du Grésivaudan : le Grésivaudan est orienté sud-ouest nord-est. Le vent y est beaucoup moins fréquent que dans la Cluse de l'Isère. En particulier, les contreforts de la Chartreuse sont protégés du vent de nord et du vent d'ouest.
Vallée du Rhône : le mistral souffle dans la vallée du Rhône.
Vallée de la Romanche : la partie basse de la vallée de la Romanche, de Vizille à Rochetaillée, ne voit que très peu le soleil en hiver. Entourée de massifs abrupts frôlant les 3000 mètres d'altitude et orientée parallèlement à la vallée du Grésivaudan, elle est protégée des vents de nord et de sud.
On observe plusieurs zones de microclimats en Isère, essentiellement liées à la disposition du relief et au type de la roche.

 

Les micro-climats

 

Microclimat de la trouée de Colombe
Microclimat de la cluse de l'Isère
Ce phénomène, appelé phénomène de canon à neige par Météo France Isère, est le résultat d'une mini-dépression créée par l'engouffrement du vent entre le Vercors et la Chartreuse par vent de nord ou de nord-ouest et ciel nuageux. Il se met alors à neiger de la gare de péage de Voreppe jusqu'au centre ville de Grenoble. Certaines années, on a observé une épaisseur de 10 cm de neige à Saint-Martin-le-Vinoux, contre 0 cm à Meylan à la même altitude.

 

Microclimat du Mont Saint-Eynard
Les contreforts sud du Saint-Eynard jouissent d'un climat privilégié du fait de l'exposition et du calcaire. De 1000 à 1300 mètres d'altitude, les sapins sont épars, alors qu'à cette altitude ils devraient dominer la forêt. Plus bas, entre 500 m et 700 m, on trouve même des espèces méditerranéennes

 

 







****************************************


Grenoble et son agglomération bénéficient d'un climat un peu atypique, avec une amplitude des plus élevées en France. Alors qu'en hiver, la température peut descendre relativement bas (-5° de minimum en général), en été la ville subit les chaleurs les plus fortes du pays (plus de 35 °C parfois plusieurs jours de suite comme en 2003, 2005, 2006, 2009). Les montagnes environnantes forment une cuvette géante, dans laquelle la chaleur devient parfois lourde, à cause du manque d'air.

Le climat est semi-continental, mais avec diverses influences (méditerranéennes, montagnardes (beaucoup d'orages, et une météo « capricieuse »)).

Le temps d'ensoleillement annuel est toutefois proche de Toulouse. En effet, on peut avoir de longues périodes d'ensoleillement sur le bassin grenoblois, mais ces périodes sont compensées par de fortes précipitations qui peinent à se déplacer.

À Grenoble le Versoud a été enregistré le 23 juillet 2009 une minimale de 26,5 °C  lors d'un exceptionnel effet de foehn.

Il a fait jusqu'à -19.6 à Fontaine ville de l'agglomération Grenobloise en février 2007.

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la période 1961 - 1990:

Relevé météorologique de Grenoble
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 1,8 3,6 5,9 8,8 13,2 16,6 19,5 18,9 15,8 11,6 5,9 2,7 10,4
Précipitations (mm) 66,0 72,6 82,8 81,9 107,2 94,1 63,4 74,9 91,4 94,1 80,3 70,7 979,5

Le tableau ci-dessous indique les records de températures minimales et maximales :

Mois J F M A M J J A S O N D
Températures maximales records (°C) 16,5 20,7 25,3 28 35,5 37 38,3 39,5 33,6 28,1 24,8 19,5
Années des températures maximales      1995 1991 1990 1949 2009 2003 1983 2003 1949 1977 1968 1989
Températures minimales records (°C) -27,1 -17,1 -18,2 -7,9 -2,3 2,4 4,8 3,8 -1,2 -5,3 -10,9 -17,3
Années des températures minimales      1971 1952 1949 2003 1976 1949 1970 1986 1972 1950 1971 1968
Source: INSEE, Lameteo.org]


  

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager

  Suivant

Revues de presse

La météo vu par la presse régionale (Le Progrès, le Dauphiné, Journal du Bugey....)

Chroniques météo
AIN

Retrouvez toutes les pages pour le département de l'Ain

Allier
Ardèche
Cantal
Drôme
Haute Loire
Haute Savoie
Isère
Jura
Loire
Puy de Dôme
Rhône
Savoie
Région
Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 1.12 secondes